ORBIS TERRAE    |     home
                                                  
POLITIQUE: actualité

Renaissance du Califat islamique. Le rêve de tout musulman « politique » réalisé ? Un article de « L'Orient-LeJour ».
« La récente proclamation d'un califat par les activistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) est un évènement sans précédent dans l'histoire moderne. Quelle que soit la manière dont évoluera la situation, une chose est sûre : le jihadisme violent est désormais ancré dans le monde arabe.
Jamais depuis l'abolition du califat ottoman par la République turque en 1924, un groupe musulman contrôlant un territoire donné ne s'y était risqué. »   B. Haykel et C. Bunzel
http://www.lorientlejour.com/article/876031/un-nouveau-califat-.html


Elections en Slovénie. Victoire d'un parti "vieux" de quelques semaines remporte les élections.
13. juillet 2014 - 22:45

Le nouveau parti slovène de Miro Cerar a largement remporté les élections législatives anticipées de dimanche dans ce petit pays de la zone euro, selon des premiers résultats assez complets. Le parti de ce juriste sans expérience en politique possède une avance de près de 14% sur le Parti démocratique.
Le professeur de droit, qui était le grand favori du scrutin, recueille 34,7% des suffrages, selon des résultats partiels basés sur le dépouillement de 95% des bulletins de vote, tandis que le parti conservateur de Janez Jansa, actuellement en prison pour corruption, rassemble 20,6%.
"C'est un bon résultat. Il montre que les gens ont choisi un engagement dans une culture politique différente qui ne divise pas", a réagi Miro Cerar. Ce spécialiste du droit constitutionnel a fondé son "Parti de Miro Cerar" (SMC) il y a quelques semaines seulement avec une poignée d'universitaires et d'entrepreneurs.
Quelque 1,7 million de Slovènes étaient appelés à renouveler leur parlement.
Chasse aux sorcières
La campagne de Miro Cerar, axée sur un retour de la morale en politique, a rencontré un écho favorable dans la population, lasse des scandales de corruption.
Janez Jansa du Parti démocratique slovène (SDS) purge une peine de prison depuis le 20 juin après avoir été reconnu coupable d'avoir touché un pot-de-vin lors de la signature d'un gros contrat d'armement avec le Finlandais Patria, quand il était Premier ministre en 2006.
Le conservateur, qui se dit victime d'une chasse aux sorcières, s'est plaint dimanche sur Twitter de ne pas avoir pu voter après le rejet de sa demande de sortie exceptionnelle de prison, et a de nouveau dénoncé des élections "injustes". Il aurait pu voter par e-mail mais n'a pas jugé bon de s'enregistrer à temps.
Sept partis au Parlement
Selon les premières estimations, sept partis devraient être représentés dans le nouveau Parlement slovène, qui compte 90 sièges.
sda-ats